RSS Souscrire via RSS

Comment recadrer un collaborateur sans pour autant aller à la rupture ?

Recadrer un collaborateur est bien souvent le moyen de ne pas aller à la rupture.

Tout d’abord, il est nécessaire de faire le point.
- Où est ce que vous en êtes avec lui (et lui avec vous) ?
- Quels sont les antécédents ?
- Qu’avez-vous exactement à lui reprocher ?
- Qu’est ce qu’il peut avoir sur le cœur ?

De votre coté, comme de l’autre, il peut y avoir une accumulation de frustrations, de non dits et de petits litiges qui, à partir d’un certain niveau, rendent la relation très difficile.

Plus vous pensez être proche du seuil de rupture, plus il est nécessaire que vous soyez préparé et vigilant sur votre manière de communiquer.

Un arbitrage très fin doit vous permettre de trouver le bon équilibre entre ne pas laisser la situation s’aggraver et attendre le moment opportun pour avoir une entrevue constructive.

Le bon moment ce n’est évidement jamais « à chaud », lorsque les esprits se sont échauffés, ils ne sont pas en mesure de raisonner correctement. Colère et émotions fortes ne sont pas les bons compagnons dans une négociation délicate.
Certains affirment même, qu’en moyenne, le Q.I. d’une personne diminue de 45% sous l’effet de la colère.

Au contraire, il est préconisé, à titre de préparation, de lister les faits qui rendent nécessaire un recadrage et sur ce que vous souhaitez à l’avenir.

Une fois préparé et apaisé, le choix du calme et du terrain neutre est préconisé pour une entrevue.
Faites parler votre collaborateur, recentrer sur les faits si cela s’avère nécessaire.

La meilleure solution sera celle qui, à la fois vous convient et vient de votre collaborateur lui-même, cela dit soyez prêt à faire des suggestions.