RSS Souscrire via RSS

Motiver ses collaborateurs sans accorder d’augmentation ?

Je ressens une baisse notable de motivation chez certains de mes salariés, comment puis-je agir sans pour autant accorder systématiquement des augmentations ?

La rémunération a un effet important sur la motivation, mais si l’on en croit le modèle d’Herzberg, résultat d’une des études les plus aboutie en la matière, il existe d’autres leviers d’action dont certains seraient plus puissants.

Responsabilité et autonomie sont des points auxquels une partie de votre personnel peut être sensible, mais il n’y a aucun vecteur de motivation universel, même la rémunération est incapable de satisfaire tout le monde.

Régulièrement des salaires plus faibles sont acceptés, à l’occasion d’un changement d’employeur, en contre partie de meilleurs outils ou conditions de travail, de possibilités d’évolution ou d’un plus grand intérêt des missions confiées.
Avant de rechercher ce qui peut motiver un salarié, il est nécessaire de s’intéresser à tout ce qui est facteur de démotivation dans la situation actuelle, de manière à les minimiser.

Les relations interpersonnelles, hiérarchiques en premier lieu, sont en cause. En tant que manager vous avez la possibilité d’avoir une influence en ce domaine.

Enfin, la lassitude est très fréquemment citée comme cause de démotivation. Ceci concerne principalement l’atelier où par facilité d’organisation, on confie facilement les mêmes tâches aux mêmes compagnons.

La motivation passe là par une plus grande polyvalence des compagnons, c’est-à-dire un travail de fond sur le développement des compétences individuelles, ce qui en soit est également un moyen de motiver.

FT.